Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 19:31

le-monde-de-charliejpg.jpg

 

     Un générique de début avec en bande sonore les cliquetis d'une machine à écrire. Stephen Chbosky passe de la littérature au cinéma. Lui qui voulait réaliser lui-même l'adaptation cinématographique de son roman "Le Monde de Charlie" (anciennement Pas raccord) a pris en main le projet de réalisation de cette histoire pour transmettre l'univers des mots du livre à travers l'audiovisuel du cinéma. On croirait, en lisant son synopsis, que ce film n'est qu'un banal film américain de plus racontant les aventures d'un lycéen. Mais Le Monde de Charlie se distingue de ces autres films et se montre assez original. Nous avons ici un regard bienveillant et lucide sur une partie de la vie, les années lycée, où nous nous reconnaissons tous un peu dans le personnage de Charlie (Logan Lergman) et certaines de ces péripéties. Ce personnage est timide et introverti suite au décès de son meilleur ami (et de sa tante), mais quelques temps après sa rentrée au lycée, Charlie rencontre Patrick (Ezra Miller), un homosexuel euphorique, décalé, et sympathique qui cache sa relation avec le capitaine de l'équipe de foot américain du lycée. Patrick permet à Charlie de découvrir Sam (Emma Watson), une charmante jeune fille qui cache sous ses traits radieux un passé difficile à oublier. Outre sa relation presque amicale avec son professeur de Lettres, Charlie se retrouve donc dans une communauté d'amis (qui étudient dans une classe supérieure et partiront vers de nouveaux horizons à la fin de l'année, alors que Charlie aura encore deux ans à faire au lycée). Le personnage principal découvre soirées, sexe, drogue, musique et pleins d'autres choses encore grâce à ses amis. Mais, au-delà des péripéties d'adolescents, Stephen Chbosky nous livre ici une vision crue de la réalité, ainsi que le fondement d'amitiés et d'amours. C'est un film vraiment profond, qui pousse à la réflexion sur notre vie, sur notre propre passage à l'âge adulte, ça en est d'ailleurs presque déroutant. Et puis, il est impossible de parler du Monde de Charlie sans aborder le jeu des acteurs : effectivement, l'interprétation est de haute qualité. Le trio d'acteurs principaux (Logan Lergman, Emma Watson, Ezra Miller) est formidable, le ton est juste, on partage véritablement leurs aventures, nous sommes imprégnés dans leur monde. Emma Watson, pour son premier grand rôle depuis l'intelligente Hermione Granger dans l'univers de la sorcellerie d'Harry Potter, sort de l'enfance pour prendre le rôle d'une jeune adulte, tout cela sans surjouer. L'ensemble du casting est bon, le trio accompagné du bon jeu d'acteur des seconds rôles permettent une alchimie fort intéressante. La bande-son, elle, est entrainante et nous permet d'être parfaitement intégrés dans l'univers de ce film.

 

 Bravo à Stephen Chbosky pour l'ensemble de son oeuvre.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mediapprenti (S.G) - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires