Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 01:48

 

Un groupe de brillants illusionnistes – « Les Quatre Cavaliers » – réussissent en temps réel deux tours spectaculaires de magie : en braquant une banque située sur un autre continent et en distribuant auprès du public la fortune d’un banquier véreux. Deux agents spéciaux du FBI et d’Interpol sont alors chargés de les interpeller, tandis que les quatre experts en magie menacent de récidiver avec un tour encore plus grandiose.

Insaisissable_portrait_w858.jpg

Les critiques de presse sur ce film me font de la peine. Mais qui sont ces journalistes qui s'inscrivent plus en donneurs de leçons qu'en critiques ?

Moira MacDonald, du Seattle Times, dit d'Insaisissables que c'est un « film qu'on regarde en regrettant de ne pas avoir été en voir un autre ». C'est une critique très dure, déjà, mais aussi qui est décrédibilisée par le fait que cette même « journaliste » a qualifié Man Of Steel de « film réalisé avec habilité auquel il manque la part d'humour » (« réalisé avec habilité », j'veux bien, mais la « part d'humour » soi-disant manquante quand on parle d'un film de Super-Héros, comme si son seul but était de faire rire. Imaginez un critique dire du film Titanic qu'il manque une scène avec un combat de robots...). Bref, les journalistes se déchaînent. Comme si ils prenaient plaisir à démonter un film. Comme si l'oeuvre qu'ils venaient de voir n'avait aucun point positif (ce qui, selon moi, est quelque chose d'impossible : chaque film nous apporte quelque chose). « La mise en scène flirte avec le mauvais goût » : j'imagine que le journaliste qui a écrit ça a déjà fait des films avec des mises en scène irréprochables. Ou encore « Leterrier est un bourrin qui préfère les poursuites en bagnole à tout le reste (récit, dialogue, acteurs) ». Ah ouais, quand même. En voilà un qui n'a pas dû aimer la trilogie Le Transporteur, et ses nombreuses courses poursuites, du même réalisateur... Une dernière trouvaille en lisant les critiques : « l'intrigue est pseudo-intelligente ». C'est tellement hautain. 

Et puis la comparaison avec le film Prestige de Christopher Nolan, qui abordait aussi le thème de la magie, est inévitable et parfois déplacée. Il y a des fois où je trouve qu'il faut savoir se détacher de ce qui a déjà été fait afin d'être plus objectif, mais surtout plus juste dans sa critique. Au contraire, une journaliste de 20 minutes encourage les internautes à aller voir Insaisissables en disant : "si vous aimez les films comme Usual Suspect, Insaisissables va vous satisfaire". Euh, elle a bien dit Usual Suspect ? Non parce que je veux bien qu'on encourage les gens à aller voir Insaisissables hein, c'est une bonne chose, mais de là à le comparer à un aussi excellent film que Usual Suspect… 

La plupart des journalistes écrivent/parlent, utilisent des tonnes de mots/phrases et de comparaisons comme si ils voulaient nous faire croire qu'ils étaient des « critiques ultra-intelligents qui connaissent tout du cinéma ». C'est usant.

 

Excusez ma très longue parenthèse sur les critiques de presse. Notons plutôt que la plupart des spectateurs, eux, ont apprécié Insaisissables.

Now You see me, devrais-je dire. C'est toujours mieux en Version Originale (VO), d'ailleurs j'aimerais, et je me demande pourquoi on ne le fait pas, que les films étrangers (ou du moins les films anglais/espagnols/allemands) soient en VO sous titrée. On n'arrête pas de nous dire que les petits français sont à la ramasse en langues vivantes, alors agissons aussi par le biais de la culture !

insaisissable-now-you-see-me-sortira-sur-copie-2.jpg

Bref, revenons à nos magiciens. Parlons du film !

A la réalisation, c'est Louis Leterrier, réalisateur, entre autres, de Danny the Dog, L'incroyable Hulk, ou encore Le Transporteur (comme je le disais plus haut). Au casting de Now you see me, film franco-américain, il y a du lourd, du très très lourd. Jesse Eisenberg (Zombieland / The Social Network) est mis en avant, c'est sûrement le plus connu des « 4 cavaliers ». A ses côtés, on retrouve Woody Harrelson (Tueurs nés), Isla Fisher (Gatsby le Magnifique), et Dave Franco (21 jump Street). Les enquêteurs sont interprétés par Mark Ruffalo (Shutter Island) et la française Mélanie Laurent (Inglourious Basterds). Et en plus de ce beau petit monde, il y a Michael Caine (le rôle d'Alfred dans Batman lui colle à la peau) et le grand Morgan Freeman (je ne peux pas citer un de ses films notables, il y en a trop). Quel casting !

Les acteurs sont excellents et on sent parfaitement leur plaisir et leur aisance à se fondre dans leur rôle. Et même si la construction des personnages est sans véritable profondeur, on adhère, bien aidés par les nombreux pics d'humour. Et en plus, on a de la magie ! Les « 4 cavaliers » sont bien rodés aux tours de magie : les acteurs ont reçu un entrainement avec un magicien très connu aux Etats-Unis, pendant 4 mois. A part ça, je crois que j'ai jamais vu un film où la magie à grand spectacle avait été aussi bien filmée. Et ce même si les mouvements de caméras m'ont donné le tournis deux-trois fois (surtout le plan sur la foule au début, j'ai vraiment pas aimé). En fait, ce film est conçu comme un jeu, un tour de magie, l'équipe de Now you see me a essayé de réalisé un tour où le spectateur serait à la fois le public, et la victime de l'illusion. J'ai trouvé le scénario assez bon, finalement, ce film est un mélange de genres plutôt agréable : thriller/policier, avec une immersion dans le monde de la magie. Tout ça est bien divertissant ! J'ai personnellement pas forcément apprécié la fin, je ne veux pas vous spoiler, mais en tout cas, si j'avais été le réalisateur, j'aurais sans doute fait autrement ! On aime ou aime pas !

Le journal Le Monde indique que Louis Leterrier, spécialisé dans les films d'action commerciaux, a des progrès à faire dans la mise en scène, car celle ci est « loin d'être aussi habile que celle dont sont crédités ses magiciens. ». C'est vrai, on ne peut pas trop le nier. Ce qui m'a dérangé dans ce film, c'est aussi une musique presque trop présente. Mais bon, le montage est réussi, rythmé, il permet au spectateur de ne pas s'ennuyer devant le grand écran et rend l'histoire fluide. Now you see me est un film original, qui sort des sentiers battus et rebattus. 

Divertissant, et qui ne se prend pas trop au sérieux, je pense que c'est un film à voir !

 

 

 

(Véritable succès au box office mondial, avec plus de 255 millions de dollars de recettes, il devrait normalement y avoir une suite. A suivre, donc...)

Partager cet article

Repost 0
Published by mediapprenti (S.G) - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires