Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 14:25

Francois-Hollande-Nicolas-Sarkozy

Alors que François Hollande est arrivé en tête au premier tour de l'élection présidentielle de 2012 avec 28,63 % des voix, suivi par le président sortant, Nicolas Sarkozy à 27,18 %, l'entre-deux-tours est très animé...
Le soir du premier tour, où les différents soutiens des deux candidats allaient d'un plateau télé à un autre pour "débattre" avec le "camp opposé", nous avons eu un avant-goût de ce qui se passerait les deux semaines précédant le second tour. Effectivement, les débats télévisés de ce dimanche ne ressemblaient à rien : hommes politiques de gauche ou de droite se coupaient la parole, critiquaient l'un ou l'autre candidat, louaient leur parti à n'en plus pouvoir... Pitoyable, c'est le mot. Et ça continue, F.Hollande et N.Sarkozy se répondent via leurs différents meetings, jour après jour. De même pour les soutiens des candidats, l'exemple le plus frappant est surement celui de Ségolène Royal opposée à Nathalie 
Kosciusko-Morizet sur BFMTV après l'intervention des deux candidats du PS et de l'UMP sur France 2 : la candidate de 2007, elle qui critiquait ouvertement François Hollande, son ex-mari, lors des primaires socialistes, a apparement changé de méthode (surement dans le but de trouver une place au Gouvernement si F.Hollande est élu le 6 mai prochain) et se dit confiante quant à l'élection du candidat du PS. La porte-parole de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, n'a bien sur pas pu s'empecher de répondre en critiquant François Hollande et ses idées, Ségolène Royal n'a rien trouvé de mieux que de répliquer que NKM était "pathétique", bref,  aucun débat n'a eu lieu, aucun échange, rien à en tirer...

A quoi sert cette gueguerre politico-médiatique entre la droite et la gauche ? On ne sait pas. En tous cas, vivement que ces enfantillages se terminent, avec ou sans LE changement... 


S.G 

Partager cet article

Repost 0
Published by mediapprenti - dans Politique
commenter cet article

commentaires

mediapprenti 28/04/2012 17:22

"un seul débat et encore.." : ces propos me choquent ! Le ou les débats sont primordiaux en politique, c'est là qu'on peut voir si le candidat arrive à défendre ses idées, si le candidat est
confiant, si le candidat perd son sang-froid (cf Ségolène Royal contre Sarkozy en 2007), si le candidat est un bon orateur, etc..
Certes, on vote pour des idées, mais si la personne qui défend ces idées est incompétente, n'arrive même pas à débattre correctement ou se contente de critiquer les idées des autres sans défendre
ses idées, cette personne ferait-elle un bon président de la République ?
Je pense qu'on vote pour les deux, les idées, le programme d'un coté (coté prioritaire, bien sur) , mais aussi la personne qui représente ses idées (à moindre mesure).

Peineau Thibault 27/04/2012 16:42

On en revient donc à la question fondamentale : Combien faut-il de débat avant le second tour ? 1 ? 4 ?
Personnellement je suis pour un seul débat et encore... Pour ceux qui n'arrivent pas à se décider il existe pleins de moyens d'accès aux Programmes des candidats. Le débat permet juste de remarquer
lequel des deux est le plus à l'aise dans l'exercice de l'expression de ses idées. Alors pour qui vote-t-on ? Une personnalité ou une idée ? C'est sûrement utopique de ma part mais je pense qu'on
doit élire avant tout un programme, non pas le représentant de celui-ci.