Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 01:29

 

Ca y est. C’est bon. Ils ont mis un but. Même plusieurs ! L’équipe de France de football, après 521 minutes sans marquer, a inscrit 4 buts contre la Biélorussie, en match de qualifications pour la Coupe du Monde 2014, qui se jouera au Brésil !

 

1656014552.jpg

 

     Avant ce match, une chose était claire : si on perdait, les gens auraient dit : «avec ou sans Benzema, le problème est le même», et si on gagnait : «ah, c’est mieux quand on met Benzema sur le banc, la preuve». Je ne ferai pas ce genre de remarque. Je le jure.

 

     4-2, tel est le score final. Si on ne voyait que ça, on se dirait que notre équipe de France rayonne. Et pourtant...! Pourtant les Bleus ont galéré. C’est bel et bien le mot juste. Menés au score, les tricolores semblaient perdus, désorganisés. En effet, avec ou sans Benzema, les joueurs français ont été nuls en première période. (Je sais, je n’ai pas tenu ma promesse). Ils étaient faibles, mous, non-solidaires,  et les biélorusses nous surpassaient. J’ai eu peur. Lloris, notre gardien pourtant habituellement si bon, fait même des fautes de main, on sent que la confiance a quitté l’équipe. Oui, j’ai peur. J’aime cette équipe. Elle m’a fait vibrer bien des fois. Et ça m’embête énormément de la voir échouer lamentablement. 

 

     Le jeu reprend, on espère que ces 15 minutes aux vestiaires auront suffit aux Bleus pour reprendre leur souffle et repartir sur de bonnes bases ! Ca se sent, il y a eu un truc à la mi-temps. Ribéry parle d’un discours de Patrice Evra qui aurait remotivé l’équipe... Je sais pas, mais en tout cas, c’est mieux. 47ème minute, Ribéry est victime d’une faute dans la surface, il transformera le pénalty quelques instants plus tard. On revient au score. A ce moment là, j’ai même écrit un tweet d’espoir : «Nouvel élan pour cette équipe en véritable manque de confiance ?». Personnellement, j’y croyais. Je croyais à une sorte de renouveau. J’ai eu tort ? Oui, je pense. Dix minutes plus tard, Lloris laisse entrer un deuxième ballon dans son but... Mais bon, on peut compter sur Valbuena, à la passe, et Ribéry, à la finition, pour recoller au score. Et voilà que la France reprend l’avantage à la 70ème minute : sur un joli mouvement à trois, initié par Ribéry et relayé par Valbuena, Nasri récupère le ballon devant la surface et enchaîne directement avec la frappe. Il marque. Samir Nasri, je l’aime bien, c’est un meneur de jeu, un vrai. C’est un joueur comme ça qu’il nous fallait et qu’il nous faudra. J’espère le revoir encore en équipe de France. En tout cas, il a fait le boulot : il est rentré, il a frappé, il a marqué. Simple et efficace. Et puis, trois minutes plus tard, les Bleus, qui ont retrouvé un brin de confiance, finissent le travail et inscrivent un quatrième but (par le jeune et très prometteur Paul Pogba).

 

Non, les Bleus ne m'ont pas convaincu. On a vu une équipe tactiquement très désordonnée, avec quelques joueurs invisibles (Payet, Giroud, Matuidi), et qui ne prenait pas beaucoup de risques, sans doute à cause de la tension que le groupe subissait depuis quelques jours, mais bon...le chemin des buts retrouvé et la victoire à la clé effacent les bavures, même si on y reviendra sûrement la prochaine fois...

 

79724_FRANCE_RIBERY_0204091.jpg

 

     A noter tout de même, sur le plan individuel, que Mathieu Valbuena, le joueur de l’OM, était dans le coup sur les 4 réalisations des Bleus. Et puis, bien sûr, Franck Ribéry (le possible futur Ballon d'Or ?)  est considéré comme LE sauveur de l'équipe. Vivement que ça dure !

Didier Deschamps, lui, espère que ce match servira de déclic à son groupe, afin de lui donner confiance pour la suite. Et puis, comme le dit Ribéry, en tant que joueur le plus capé chez les Bleus (74 sélections), "Il y a de jeunes joueurs dans cette équipe mais il faut jouer plus relâché, ne pas se mettre la pression, prendre du plaisir."

 

 

En bref, l’équipe de France est qualifiée pour les matchs de barrages de la Coupe du Monde 2014, et même si Daniel Riolo, chroniqueur de l’After Foot de RMC, indique que «logiquement, là, on ne passera pas» après les qualifications catastrophiques qu’ont déjà connus les Bleus (2008, 2010 et 2012), moi, j’y crois. Ce sera difficile, comme d'habitude, mais j'y crois. 

 

images-1

Repost 0
Published by mediapprenti (S.G) - dans Sport
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 00:00

 

     Un parallèle véritablement effrayant.
     D'un côté, l'équipe, solidaire, prête à aller au combat pour remporter cette finale de la Coupe des Confédérations contre l'Espagne. De l'autre, des manifestants prêts à tout pour empêcher le match de se jouer, criant leur colère -entre autre- contre les 11 milliards dépensés par l'Etat brésilien pour la Coupe du Monde qui aura lieu là-bas dans un an, se heurtant à la police, avant d'être dispersés par les forces de police présentes sur place.
«Le Brésil s’est réveillé avec les manifestations et la sélection s’est réveillée avec lui !», disait Ronaldo, le célèbre double Ballon d'Or brésilien (1997 et 2002).

5971366-bresil-75-des-bresiliens-appuient-les-manifestation.jpg

     Oui, l'équipe s'est réveillée. Ce n'était pourtant pas un Brésil flamboyant que l'on voyait évoluer sur le terrain depuis quelques années. Des individualités dotées d'un talent incommensurable, mais un collectif peu efficace. Qui ne se rappelle pas de la terrible attaque alignée par l'équipe brésilienne contre la France en Quarts de Finale de la Coupe du Monde 2006 ? Ce trio Kaka-Ronaldinho-Ronaldo : fabuleux, et pourtant... Pourtant le Brésil n'était pas flamboyant, ils sont d'ailleurs descendus jusqu'à la 22ème place au classement Fifa !

Coupe-des-Confederations-Bresil-Uruguay-entre-fiesta-et-tro

     Mais aujourd'hui, on a comme l'impression qu'une nouvelle ère est née pour la Seleçao, entrainée par F.Scolari  : les Neymar, Thiago Silva, Oscar et autres ont pris place. Ce Brésil là gagne 3-0 contre la France, 4-2 contre l'Italie, et 3-0 contre l'Espagne, dimanche. Pourtant, l'Espagne est Championne du Monde et d'Europe en titre. Le jeu de la « Roja » faisait rêver n'importe qui il y a encore peu de temps. L'Espagne serait-elle en train de quitter le devant de la scène, de sombrer, tout comme l'a fait le FC Barcelone en demi-finale de la Ligue des Champions contre le Bayern Munich ? Pour pardonner à l'équipe de Vicente del Bosque, on dit que des joueurs tels que Ramos (qui a d'ailleurs loupé un -autre- pénalty), Xavi, Iniesta étaient plus que fatigués de leur longue saison avec leur club, mais est-ce une raison pour s'incliner ainsi en finale ?

74880-B6s_vDyW36q8xe1siqXZlg.jpg

     Le Brésil, lui, s'est montrée direct, explosif, vif, technique, agressif, solidaire. Tout ce qu'il fallait pour gagner. A tous les niveaux, on a l'impression que la Seleçao était supérieure. En défense, la paire Thiago Silva et David Luiz est complémentaire et fait son boulot correctement. Les défenseurs latéraux sont de plus en plus rigoureux défensivement et apportent énormément offensivement, à l'image de Marcelo (Real Madrid), qui vient souvent participer au jeu avec ses milieux de terrain, tout comme le faisait si bien le très bon Roberto Carlos. Les deux milieux défensifs allient technique et agressivité, et même si ce ne sont pas les meilleurs au monde à leur poste, ils récupèrent et relancent avec justesse de nombreux ballons. Les trois attaquants sont rapides et efficaces, d'ailleurs, Fred, 30 ans, passé par le club français de Lyon, a inscrit 5 buts dans la compétition (NdlR : deux contre l'Espagne en finale) ! Et puis il est impossible de parler de cette équipe brésilienne sans parler de Neymar. Acheté il y a peu par le FC Barcelone, futur coéquipier de Léo Messi, il est souvent considéré comme un joueur surcoté. Je pense qu'il a prouvé le contraire. En 5 matchs disputés lors de cette Coupe des Confédérations, la jeune star brésilienne a inscrit 4 buts, a fait 3 passes décisives, et a été 4 fois Homme du match. D'ailleurs, il a été élu meilleur joueur du tournoi. A mon avis, c'est mérité. Outre les buts et les passes décisives, il a su faire le spectacle, se mettre au service de son équipe quand il le fallait, tout ça sans céder à la pression. Mais ne parlons pas trop vite non plus, attendons de le voir évoluer sur les pelouses européennes !

images.jpeg

     Bref, nous avons vu évoluer une belle équipe brésilienne au stade Maracana, qui a su dominer une équipe d'Espagne essouflée. Et à moins d'un an de la Coupe du Monde 2014, cette Coupe des Confédérations n'a fait que renforcer notre attente !

images-1.jpeg

Repost 0
Published by mediapprenti (S.G) - dans Sport
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 15:03

292924_562112657168534_139251721_n.jpg

 

     Ca y est, c'est bon.

     Ils l'ont eu, après une défaite en 2010 contre l'Inter Milan, et une l'an dernier contre le club londonien de Chelsea. Cette année était une finale 100% allemande, et le Bayern jouait avec la pression, la peur de perdre une nouvelle fois si près du but. Le Borrussia Dortmund, que tout le monde voyait perdre d'avance, n'avait justement rien à perdre, surtout pas contre ce Bayern Munich, champion d'Allemagne avec 25 points d'avance, et tombeur du grand FC Barcelone en demie-finale !
     Dortmund, équipe jeune, et en constante progression depuis quelques années, joue sans un de ses éléments clé : le jeune Gotze est absent pour cause de blessure musculaire, lui qui rejoindra l'année prochaine le club bavarois et son nouveau coach Pep Guardiola.

     Le match commence, et on s'attend à voir du beau jeu : nous avons sûrement les deux meilleures équipes du monde du moment sur le terrain. Le Bayern est pressé, contré, attaqué par le Borussia, qui bloque notamment Schweinsteiger, pièce maîtresse de l'équipe bavaroise au milieu. Ribéry et Robben, eux, ont un champ d'action réduit. Le Borussia est vif et fait trembler Nueur, qui sauve le Bayern à plusieurs reprises ! Mais non, on ne se joue pas d'une grande équipe comme ça. Le Bayern reprend le dessus et marque. Dortmund égalise sur pénalty, mais le Bayern ne se laisse pas intimidier, et, avec une immense force de vaincre et une grande expérience, fait la différence dans les tous derniers instants du match, avec Ribéry à la passe, et Arjen Robben à la finition. C'est fin, c'est beau, c'est juste.

     Le Bayern est au sommet, le Bayern remporte la Ligue des Champions.
     Quel match ! 

Repost 0
Published by mediapprenti (S.G) - dans Sport
commenter cet article
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 12:21

 

 

foot-argent

 

        Le monde du Football est pourri par l'argent, on le sait, mais les joueurs peuvent-ils y changer quelque chose ? Qui refuserait de telles sommes proposées en guise de salaire ? Trop peu de gens, hélas ! On voit trop souvent des joueurs beaucoup plus attirés par l'argent que par la magie du football ! Misère ! Kévin Gameiro s'en mord les doigts, d'ailleurs, lui qui avait choisi d'aller au PSG plutôt qu'à l'OM après son aventure lorientaise, et qui, maintenant, passe plus de matchs sur le banc que sur le rectangle vert du Parc des Princes...c'est triste. Et quand j'entends certains joueurs comme Samuel Eto'o dire qu'ils partent pour le "challenge sportif" dans un club classé 9ème du Championnat russe alors qu'il joue dans un club qui se situe dans le top 10 mondial, je suis choqué ! Surtout qu'il gagne là-bas un salaire annuel de 21 millions d'euros, ce qu'un français moyen ne gagne pas en travaillant toute sa vie...! Dernièrement, il y a eu un autre cas de ce genre. Effectivement, Didier Drogba, joueur ivoirien emblématique du club de Londres de Chelsea, part rejoindre notre Anelka international pour aller jouer en Chine, au club de Shangaï Shenhua, 12ème de son championnat... Sur le départ de la capitale anglaise depuis la fin de la saison, son agent a confié à un grand quotidien anglais qu’« à l’âge de Didier, il n’a plus rien à prouver en tant que joueur. Il ira là où on lui offrira le plus d’argent». Pourtant, l'ancien joueur de l'OM ne tient pas le même discours que son agent. Selon Didier Drogba, son transfert lui donne «l'espoir de contribuer à améliorer les liens entre l'Afrique et la Chine» et lui permet de «se donner un nouveau défi tout en découvrant une nouvelle culture». Deux discours opposés, lequel est le plus honnête, j'ai ma petite idée sur la question...



"Le Football est un jeu avant d'être un produit, un sport avant d'être un marché, un spectacle avant d'être un business." (M.Platini) 

Repost 0
Published by mediapprenti - dans Sport
commenter cet article
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 16:02

 

 

 
 

 

       La compétition avait commencé par un incident diplomatique ! Effectivement, la rencontre de football féminin entre la Colombie et la Corée du Nord à Glasgow a été retardée d'un peu plus d'une heure. Les joueuses nord-coréennes ont refusé de débuter le match à cause du fait que le drapeau présenté à côté de leurs photos sur les écrans géants du stade était celui de la Corée du Sud.

  De son coté, l'équipe de France féminine emmenée par un Bruno Bini déterminé a passé la phase de poules sans trop de soucis (malgré une difficile rencontre contre les Américaines, perdue 4 à 2) avant d'aller arracher une qualification pour accéder au dernier carré contre les Suédoises sur le score de 2 à 1. Les Bleues échouent en demies contre les joueuses nippones (2 à 1, score rageant quand on sait que la France a raté un pénalty qui aurait pu permettre d'aller en prolongations...), et ne se consolent pas avec la petite finale contre le Canada, qu'elles perdent 1 à 0 sur un but dans le temps additionnel !

newsmlmmd.de6200f3ab27ff5565b789193a053a18.1513b

Les Américaines remportent la médaille d'Or et confirment leur puissant talent footballistique devant les Japonaises, tombeuses de nos joueuses tricolores en demies-finales !

 



[  Chez les hommes, l'Espagne, nation prétendue favorite, n'a même pas dépassé la phase de poules, à cause notamment d'une contre-performance contre le Honduras. Le Brésil, quant à lui, honore son statut de favori, mais ce seulement jusqu'à la finale, car les brésiliens emmenés par les stars Neymar, Hulk et Marcelo se sont faits surprendre par des mexicains ultra-motivés, qui décrochent la médaille d'Or !  ]

 

 

Repost 0
Published by mediapprenti (S.G) - dans Sport
commenter cet article
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 17:59

olympic china chappatte

   L'affaire des joueuses de badminton exclues de ces Jeux Olympiques pour «tricherie» a pris une ampleur internationale. Elles ont dû présenter leurs excuses publiquement à la télévision chinoise. Un peu plus tôt durant la compétition, un haltérophile a fondu en larmes après n'avoir décroché "que" la médaille d'argent, il déclarait en pleurs pour la télévision chinoise : «je suis désolé pour ma patrie, pour mon équipe, pour tout le monde !» avant de se faire réconforter par le journaliste qui l'interrogeait. La poursuite trop persistante des médailles d'or (et le dédain pour l'argent et le bronze) pousse les athlètes à faire des sacrifices énormes...et une question se pose : les autorités chinoises mettent-elles trop de pression sur leurs sportifs ?  

Repost 0
Published by mediapprenti (S.G) - dans Sport
commenter cet article
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 16:18

jo-londres-2012



Ces Jeux Olympiques ont fort bien débuté pour les français avec cette discipline !

[France] En effet, chez les hommes, c'est Yannick Agnel qui a fait le plus parler de lui, notamment en décrochant la médaille d'Or à l'épreuve du 200mètres nage libre ! Cela nous a presque fait oublier sa 4ème place réalisée sur le 100 mètres nage libre !
De son coté, Florent Manaudou, 23 ans, arrache la médaille d'Or sur le 50 mètres nage libre devant des géants de la natation et bat son record personnel !
En équipe, les nageurs n'ont pas chaumé et nous ont rapporté une médaille d'Argent, grâce à l'épreuve de relais 4x100mètres nage libre, dominée par les américains !1037429_france-s-yannick-agnel-bites-his-gold-medal-after-w.jpg

Chez les Filles, on a eu le droit de voir une Camille Muffat brillante qui décroche une Médaille d'Or (400mètres nage libre) et une médaille d'Argent (200mètres nage libre), nous n'oublierons pas non plus la belle performance collective de nos nageuses tricolores qui ont rapporté une médaille de Bronze à l'épreuve du relais (4x100mètres) !

Camille-Muffat_pics_809.jpg




Une petite déception dans le camp français qui réside, selon moi, dans le fait que Laure Manaudou, médaillée d'Or à Athènes (2004), n'ai pas été capable de rivaliser avec les autres nageuses ici, à Londres ! 

laure-manaudou-felicite-frere-8886-diaporama


Etranger : Parlons d'une légende vivante de la natation : Michael Phelps, lui qui avait remporté à Athènes (2004) 6 médailles d'Or et 2 de Bronze, lui qui avait remporté 8 médailles d'Or sur 9 épreuves disputées à Pékin (2008), lui qui était encore là pour le grand rendez-vous des JO de Londres (2012)... On le voyait comme "un poisson mort", il a prouvé qu'il était un poisson, mais bien vivant : effectivement, il a encore frappé très fort en confirmant qu'il était bel et bien un Champion de la discipline ! Il prend sa retraite après avoir décroché 22 médailles Olympiques dans sa carrière, la classe !


Michael-Phelps-Overview-of-his-performance-at-the-2011-Worl

On en a beaucoup parlé : Ye Shiwen, nageuse chinoise de seulement 16 ans, a été suspecté de dopage après avoir remporté deux titres olympiques sur le 200 et le 400 mètres quatre nages, épreuves sur lesquelles elle a battu le record du monde (400m) et le record olympique (200m). 
Ce qui m'interpelle dans cette affaire, c'est que, quelques temps après la chinoise ai nagé, une américaine de 16 ans -aussi-, éclate le record du monde sur le 200mètres dos, et qu'on entende dire de part et d'autre qu'elle s'est bien "entrainée", bien "préparée", etc. Deux façons de voir les choses : une nageuse chinoise de 16 ans gagne : elle est forcément dopée / une nageuse américaine de 16 ans gagne : elle est très bien préparée.
De quoi se poser quelques questions...

Repost 0
Published by mediapprenti (S.G) - dans Sport
commenter cet article
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 13:29

La disparition brutale de Thierry Roland laisse un grand vide dans le monde du football français.

Il faisait partie des immortels de la télé, de ceux dont on n'imagine pas qu'il puisse brusquement quitter le terrain et l'antenne. Thierry Roland, figure historique et parfois controversée du football à la télévision, est mort dans la nuit du 15 au 16 juin d'un accident vasculaire cérébral, à l'âge de 74 ans, après 57 ans de carrière professionnelle. Le journaliste sportif avait ses coups de sang, ses dérapages aussi, mais toujours au nom du sport et de son attachement viscéral aux couleurs tricolores. Bien sûr, on n'oubliera pas ses petites phrases lâchées et ses quelques interventions "limites" en direct.
Thierry Roland avait dû renoncer in extremis à l'Euro 2012 pour problèmes de santé, il devait reformer son duo historique avec Larqué pour Ukraine-France vendredi.

Plus aucune rencontre se jouera avec lui, mais sa voix restera gravée dans nos mémoires. ("Tout à fait Thierry")



Repost 0
Published by mediapprenti - dans Sport
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 21:04

 

 

3095119947_1_7_GP0VvQj3.jpg

        C'est la Septième fois que Rafael Nadal sort vainqueur du tournoi de Roland Garros ! L'espagnol bat ainsi le record jusqu'ici détenu par Björn Borg, qui était le seul tennisman a avoir gagné six fois cette compétition, et entre dans la légende, à seulement 26 ans.
Étant un adorateur des matchs sur terre battue, et surtout un habitué des finales à Roland Garros, "Rafa" ne fait qu'une bouchée des deux premiers sets face à un Novak Djokovic crispé et impuissant. Mais cela ne suffit pas contre un tel adversaire. Eh oui, il ne faut pas oublier que le serbe est le n°1 mondial ! "Djoko" revient dans la partie, lui et son courage, et parvient à faire douter Nadal au plus haut point, en gagnant notamment huit jeux d'affilée ! Sont venues se rajouter à cela des conditions météorologiques difficiles, pluie et vent étaient au rendez-vous, le match est donc suspendu. Il ne reprendra que le lendemain, en début d'après-midi. L'espagnol, malgré une nuit pleine d'anxiété, reviendra sur le court avec une fougue phénoménale, que même le n°1 mondial ne parviendra pas à calmer : "Rafa" et son mental d'acier finiront le boulot 
(6-4, 6-3, 2-6, 7-5). Mais ce qu'on retiendra, c'est surtout la qualité de jeu fantastique de ce match entre deux grands du tennis, non sans oublier le fameux record arraché par Rafael Nadal...  



  

Repost 0
Published by mediapprenti - dans Sport
commenter cet article