Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 19:18

 

     C'est l'année du 75ème anniversaire de Superman, ce fameux héros aux très nombreux pouvoirs ! Et aujourd'hui, on parle du « reboot » (version remaniée de films déjà sortis) de Zack Snyder, réalisateur de 300 et de Watchmen.

Man-of-Steel_01_877189419.jpg

     Après 25 minutes de pub (oui, j'ai chronométré), Man Of Steel, le film tant attendu (c'est le cas de le dire), commence enfin ! La véritable question est : ce film sera-il à la hauteur du buzz qu'il crée ?

 

    Man Of Steel est un film qui prend le temps de se construire. En effet, Zack Snyder et son équipe ont fait un pari risqué pour ce « reboot » de Superman : aborder en 143 minutes le destin de Krypton, l’avenir de la Terre, l’enfance d’un héros, son parcours initiatique et son combat contre Zod... Ca fait beaucoup, non ? Le découpage en flash-back est plutôt une bonne solution, ça nous évite d'avoir le début de la vie de Superman d'un seul coup, ça allège un peu ce lourd programme qu'a essayé de tenir la production. La 3D est discutable, comme d'habitude, on peut dire que c'est « pour le fric », d'ailleurs, je suis souvent contre la 3D. Mais là, il faut reconnaître qu'elle apporte au film, surtout pour les scènes de combat (qui seront bien malheureusement longues, répétitives, ennuyeuses, j'y reviendrai bientôt), et les scènes aériennes.


     On sent le désir de rupture évident de Z.Snyder : le fameux slip rouge que porte le héros dans les comics est notamment absent du costume du nouveau Superman. Et même si la production s'est suffisamment expliquée sur la question, on peut comprendre que les fans absolus soient déçus. « Pourquoi pas enlever le « S » sur son torse ou la cape pendant qu'on y est ? », s'énervait un spectateur/fan (très déçu par ce qu'il venait de voir) avec qui j'ai pu discuter à la fin de la séance. Je le comprends, ce film n'est pas à la hauteur de son buzz. Je vous envoie ici : ce blogueur pointe, souvent avec ironie et cynisme, les différentes -et bien nombreuses- incohérences présentes dans Man Of Steel.

1159527-superman-et-son-slip-rouge-620x0-1

     Et puis c'est long. La première heure est, selon moi, agréable, et laisse entrevoir un bon film. Pourtant, après, on a de l'action, de l'action, et encore de l'action. Certains diront que les films de Super Héros servent à ça. Je ne pense pas ainsi. Trop d'action tue l'action. Si Zack Snyder avait fait le pari de détruire un maximum d'objets (tout y passe : bâtiments, voitures, avions, etc.) en 143 minutes, je vous assure qu'il l'aurait gagné. Les combats étaient presque une caricature : Superman frappait, envoyait son adversaire 40 mètres plus loin, celui ci détruisait bien sûr pleins de trucs sur son passage, se relevait, frappait Superman, l'envoyait 40 mètres plus loin, et ainsi de suite. On les sent, les millions. Plus de 220 millions de budget : tout pour fasciner, pour en mettre pleins les yeux, au prix de la cohérence, et de la proximité avec le spectateur (malgré des acteurs assez bons).

 

     Bref, Man Of Steel est un film ambitieux, qui marque une véritable rupture avec les autres films « Superman ». Mais on sort de la salle avec un énorme sentiment d'inachevé, mêlé à une fine déception.

     Après tout, peut-être nous attendions-nous à un « trop bon » film ?  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mediapprenti (S.G) - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires